Qui sont-ils ?

Près de 190.000 Européens habitent aujourd’hui à Bruxelles. Parmi eux, tous ne sont pas des fonctionnaires d’institutions européennes ou d’organisations gravitant autour d’elles. Il n’existe pas de chiffres précis sur le nombre d’Européens à Bruxelles dont la présence est liée de près ou de loin à l’Union européenne ou à ses satellites (institutions, lobbys, ONG’s, représentations régionales, etc.) On évalue cependant leur nombre (famille comprise) entre 100.000 et 120.000 personnes. Ces chiffres ne sont pas négligeables par rapport à une population totale de plus d'un million d’habitants.

Chiffres

Les données dont nous disposons ne sont qu’approximatives. Nous connaissons le nombre de personnes travaillant dans les institutions européennes (presque 40.000), pour l’OTAN (4.000), les lobbyistes actifs (approximativement 20.000), les journalistes (plus de 1.000), les diplomates (près de 5.000) et le nombre d’élèves inscrits dans les écoles européennes de Bruxelles (9.000). Mais les chiffres concernant le personnel d’institutions internationales, ou des compagnies internationales ou encore d’autres écoles internationales sont inexistants. De plus, tous ceux qui travaillent dans le domaine européen ou international n’habitent pas la Région de Bruxelles-Capitale et de nombreux belges font également partie du personnel d’institutions ou compagnies internationales. Pour plus d’informations, téléchargez notre note « Bruxelles-Europe en chiffres ». 

Nationalités

Vous souhaitez savoir combien d’Italiens ou de Danois résident dans votre commune? Consultez le site de la Direction générale Statistique et Information économique du Service Public Fédéral Economie. Des statistiques officielles d’électeurs européens adultes ayant le droit de vote (avec une  distinction par nationalité) sont disponibles sur le site web du Registre national.

Vous voulez en savoir plus sur ces Européens vivant à Bruxelles, consultez les études.

Ces chiffres ne lèvent pas totalement le voile sur l’identité des expatriés de la capitale. Pour en savoir plus, des recherches plus approfondies sont nécessaires. Voilà pourquoi Europe.Brussels a réalisé une grande enquête auprès de ce public en 2012.